terrine de dinde, et recette de mayonnaise express, sans sulfites et inratable đŸ˜Š

(NOTE : This recipe will eventually be available in English on my other blog – patience, young Padawans !)

AccompagnĂ©e d’une salade et d’une mayonnaise maison* pour Ă©viter les conservateurs, cette terrine se dĂ©guste froide. C’est donc un plat Ă  prĂ©parer la veille, ce qui personnellement me convient parfaitement quand j’ai des invitĂ©s le lendemain et que la mĂ©tĂ©o se prĂȘte plus au pique-nique qu’au cassoulet ! Pour que la terrine ne soit pas sĂšche en bouche, j’ajoute de la poitrine de porc Ă  la prĂ©paration, mais aussi
 une courgette rĂąpĂ©e, une de mes astuces pour glisser un peu plus de lĂ©gumes dans nos assiettes ! Bien d’accord avec vous, dans chaque tranche on est encore loin de la fameuse recommandation des «cinq fruits et lĂ©gumes » par jour ! Mais tout compte, n’est-ce-pas 😇?

Revenons-en Ă  notre prĂ©paration. Si vous n’ĂȘtes pas Ă©quipĂ©s d’un hachoir, il faudra prĂ©voir de demander Ă  votre boucher de hacher les viandes pour vous – et parfois cela signifie de passer commande Ă  l’avance.

Enfin, l’ajout de rondelles d’olives noires Kalamata est un plus que je recommande vivement !

*Recette pour une mayonnaise express sans sulfites, à faire de préférence avec des ingrédients bio :

MĂ©langer d’abord 2 CS d’Ɠuf battu (glisser le reste dans une omelette, dans les Ɠufs brouillĂ©s du petit-dĂ©jeuner, ou mĂȘme dans la terrine qui suit!) Ă  2 cc de moutarde au vinaigre d’alcool + 1 cc de vinaigre de riz + une pincĂ©e de sel marin non raffinĂ© et sans additifs, dans un rĂ©cipient profond pour pied mixeur.

Ajouter peu Ă  peu en mixant au pied mixeur, filet par filet, 60 ml d’huile de son choix (quant Ă  moi, ici je prĂ©fĂšre l’huile de pĂ©pins de raisin pour son goĂ»t neutre). La mayonnaise prend la consistance voulue sur la fin. Recette garantie inratable !

ATTENTION: toute reproduction ou utilisation de la recette qui suit à des fins commerciales est absolument interdite sans l’autorisation expresse de l’auteure de ce blog, ma cuisine sans sulfites.

Ingrédients (pour une terrine 6 à 8 personnes)

600g de filet de dinde haché

– 400g de poitrine de porc hachĂ©e aussi

– 2 CS de persil frais ciselĂ©

– 1 courgette bio (crue) rĂąpĂ©e, environ 250g

– 1 gros Ɠuf battu + 1 CS de sel marin non raffinĂ©, sans additif + ÂŒ cc de poivre blanc du moulin (facultatif)

– 25g d’olives noires kalamata bio dĂ©noyautĂ©es, Ă  couper en rondelles – celles que j’achĂšte en vrac sont conservĂ©es Ă  l’huile, sans vinaigre – demandez Ă  lire l’étiquette si vous avez des problĂšmes avec les conservateurs

Préparation :

(Préchauffer le four à 200°C / 395 °F, chaleur traditionnelle)

1. MĂ©langer viandes hachĂ©es, persil ciselĂ©, et courgette rĂąpĂ©e (Ă  savoir : on peut choisir d’éplucher totalement ou partiellement la courgette ; par contre, on rĂąpe tout ce qui reste, mĂȘme le cƓur.)

2. Ajouter l’Ɠuf battu  assaisonnĂ© de sel et de poivre, bien malaxer.

3. Ajouter enfin les rondelles d’olives.

4. DĂ©poser dans un moule Ă  terrine (le mien est en Pyrex) et faire cuire une bonne heure (1h10mn chez moi).

img_5983

C’est tout. Vous pouvez dĂ©cider de manger la terrine chaude, ou de la laisser refroidir avant de la servir. Si vous avez de la viande de qualitĂ©, trĂšs peu de jus va se former Ă  la cuisson et votre terrine sera de bonne taille. Comme nous ne sommes que deux, j’en confie la moitiĂ© Ă  mon ami le congĂ©lateur. TrĂšs pratique !

img_5985

Vous l’avez peut-ĂȘtre constatĂ©, il y a bien plus de recettes de lĂ©gumes sur mon blog que de recettes carnĂ©es. Cela tient Ă  plusieurs raisons :

– la premiĂšre, c’est que la viande fraĂźche achetĂ©e chez un boucher de confiance ne contient pas de sulfites, donc inutile que je vous explique comment faire cuire un steak ou une grillade de porc !

– ensuite, bien que nous consommions rĂ©guliĂšrement des produits animaux, (surtout ma MoitiĂ©, dont je respecte les goĂ»ts), nous n’en mangeons finalement pas beaucoup par rapport Ă  la moyenne gĂ©nĂ©rale, et en tout cas pas Ă  chaque repas, loin s’en faut. Ceci est une question Ă©minemment personnelle; je n’impose rien Ă  personne, je ne suis pas lĂ  pour ça.

– enfin, et surtout, mon dĂ©fi personnel est de trouver des façons multiples et variĂ©es de nous faire consommer beaucoup de lĂ©gumes, ou du moins la plus grande quantitĂ© possible, et cela malgrĂ© les limitations inhĂ©rentes aux problĂšmes d’intolĂ©rance de ma Moitié : pas d’oignons, peu de choux, pas de produits laitiers, donc pas de fromage goĂ»teux pour cacher l’insipiditĂ© de certains lĂ©gumes dont je tairai les noms, par crainte d’ĂȘtre poursuivie en justice pour diffamation! En ce moment ma tĂąche est particuliĂšrement ardue : comme tous les ans en fin d’hiver il y a peu de lĂ©gumes « acceptables », et de saison, Ă  ma disposition. Nous subissons une cure forcĂ©e d’amaigrissement, Ă  l’image de mon ami le congĂ©lateur ! ÉpuisĂ©, notre stock surgelĂ© de haricots verts du jardin ; Ă©puisĂ© aussi, celui de haricots secs (que j’ai fini hier avec ma recette de fenouil et tomates ). De la rĂ©colte de l’an dernier, il ne nous reste plus que des petits pois et des pommes de terre bien ridĂ©es 😕. La misĂšre, quoi ! Il va falloir se remettre au jardin
 Mon dĂ©fi pour cette annĂ©e : essayer d’y faire pousser des carottes 🐞🐌.

À propos de carottes, et pour terminer sur une note colorĂ©e, voici une salade de fin d’hiver originale avec une touche de cumin, proposĂ©e par Kathryn (recette en anglais sur son blog ici), que j’ai rĂ©alisĂ©e et vraiment aimĂ©e :

img_5984-2

Bonne fin d’hiver à tous !

Publicités

10 commentaires

    1. Merci FrĂ©dĂ©ric! Le week-end est dĂ©jĂ  bien entamĂ©… et je n’ai pas encore eu le temps de lire tes derniers billets 😞. Mais j’ai espoir, le soleil est moins prĂ©sent, plus question de jardiner, alors Ă  bientĂŽt ! Surtout que j’ai repĂ©rĂ© un livre traduit de l’espagnol qui pourrait bien plaire Ă  ma MoitiĂ©. Quant Ă  moi, j’ai bien avancĂ© dans le livre de Michelle Obama. J’aime son style sans rancoeur qui pourtant relate bien l’état des choses pour la population noire amĂ©ricaine.
      Bon dimanche, bises bourbonnaises 😊

      Aimé par 1 personne

      1. Tu sais que je viens juste de voir « Green Book » le film qui a Ă©tĂ© nominĂ© aux Oscars avec Viggo Mortensen et cela parle justement du racisme dans les annĂ©es 60 aux États-Unis. Il est formidable ce film. J’en parlerais prochainement sur le blog. Michelle Obama, j’aime bien les Obama, son livre doit ĂȘtre trĂšs sympa Ă  lire. Bises bretonnes JoĂ«lle 🙂

        Aimé par 1 personne

    1. Merci pour les fleurs Eveline, au sens propre comme au figurĂ© 😉. Le printemps serait-il trĂšs en avance chez toi? Ici j’ai trois jonquilles, et des bourgeons sur l’hortensia (tu sais, celui qui se fait draguer par le rosier 😄) et sur le camĂ©lia du Japon plantĂ© l’an passĂ© et qui a survĂ©cu Ă  la sĂ©cheresse grĂące aux bons soins de la MoitiĂ©. Le temps s’est rafraĂźchi, un peu de pluie ferait du bien!
      Je suis contente que mes recettes et ma prose te plaisent. Je prĂ©fĂšre prendre mon temps, publier un peu moins souvent, et je garde en tĂȘte que mon blog est public; ça me met un peu la pression pour essayer de ne pas Ă©crire n’importe quoi…âœ’ïžđŸ—‘
      Gros bisous, bon week-end 😘

      Aimé par 1 personne

  1. From what I’ve read in cookbooks, terrines were popular in the U.S. in the 1950s and 60s. A classy luncheon food. That was pretty much it. You just don’t see them here except for an occasional salmon one on a restaurant buffet. I’m not sure why. They look interesting. 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Isn’t my husband so lucky to have married French? He gets to eat « fancy » food, such as terrines, choux pĂątissiers, crĂȘpes… 😆
      More seriously now, a « terrine » is basically a cold version of the classic American meatloaf. And to quote Julia Child, « If you can make meatloaf, you can make pĂątĂ©! » 😊

      Most recipes, though, as indeed Julia’s in the video, have alcohol (and sulfites) as an ingredient, so I am once again left reinventing the wheel…
      Thank you for your comment, Nora!

      J'aime

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s