quelques astuces

être hyper organisé(e): prévoir ses menus à l’avance


toujours avoir chez soi:
du citron frais, du bicarbonate, de l’huile d’olive, du vinaigre de riz (voir la partie « dans mon placard »)


apprendre à se servir du congélateur !
 On peut congeler énormément d’aliments frais ou de restes.

En frais: les tomates crues se congèlent très bien, (oui, crues), du curcuma râpé (attention à bien se protéger les mains avec des gants, le curcuma tache ! ), du céleri branche…

En déjà cuit: le pain prédécoupé en tranches, idéal pour le petit-déjeuner: même pas besoin de décongélation, un petit tour (ou deux) dans le grille-pain, et hop ! Également, du millet cuit, des haricots secs cuits, …

Karen de Cuisine Saine explique ici comment préparer soi-même des poêlées de légumes pour les congeler.

toujours étaler une pâte à tarte entre deux feuilles: une de papier cuisson et une de film étirable, après avoir roulé rapidement la boule de pâte dans de l’huile d’olive, sinon, ça colle.  Par contre, la pâte sans gluten crue étant très malléable, on peut aisément enlever des morceaux d’un côté pour les « recoller » là où il en manque !

avoir un grand bocal en verre avec son couvercle pour y faire les mélanges de farines sans gluten: puisqu’il faut mélanger différentes sortes de farines si l’on veut obtenir un résultat satisfaisant, je pèse directement chaque quantité dans le bocal.  Quand tous les ingrédients secs sont mis, je secoue le bocal fermé afin d’homogénéiser le total.  Parfois même je prépare le mélange nécessaire à mes recettes la veille ou l’avant-veille pour gagner du temps le jour de la cuisson.

Mon astuce pour le rinçage des petites graines comme le millet ou le quinoa:

Pendant longtemps, j’ai détesté le faire: les graines s’échappaient et finissaient dans mon évier. 😡

Maintenant, je les mets dans une grande passoire toute bête en acier inoxydable, que je place à l’intérieur d’un récipient plus grand.  Je fais couler l’eau du robinet, les graines trempent donc dans l’eau sans quitter la passoire.  Je frotte entre mes doigts pour bien laver (cela enlève l’amertume des graines), je soulève la passoire, et hop, je vide l’eau trouble qui est restée dans le récipient du dessous.

image

Après le dernier rinçage et égouttage, je me sers d’une maryse bien souple pour transférer les graines dans la casserole.  Plus de perte!

 

7 commentaires

  1. Bonjour,

    Merci pour ces informations,

    Je croyais qu’il y avait beaucoup de sulfites dans les haricots sec et toutes légumineuses.. Pouvez- vous m’éclairer sur ce point ?
    Et aussi, j’aimerais savoir quelle sorte de pain vous consommez.

    Merci

    J'aime

    1. Bonjour Evianne,
      N’étant ni médecin ni chimiste, je ne voudrais pas vous induire en erreur; mais je crois qu’il ne faut pas confondre les aliments riches en soufre (ce qui est le cas notamment des légumineuses et des fruits secs), et ceux qui ont été traités avec du dioxyde de soufre, aussi appelé anhydride sulfureux, donc sulfite, que l’on obtient par réaction chimique de combustion en combinant du soufre et de l’oxygène. Pour des informations plus scientifiques, je vous renvoie à l’article suivant dans Wikipedia.
      https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Dioxyde_de_soufre
      Je ne peux que vous parler de notre expérience personnelle et vous dire que mon époux ne réagit pas à l’absorption de légumes secs dès l’instant où ils n’ont pas été traités; pour en être sûre j’ai tenu un carnet de bord pendant plusieurs mois l’an dernier afin de répertorier tout ce qui lui convenait ou pas. Attention: lorsqu’il s’agit d’intolérances, chaque individu réagit différemment.
      Pour ce qui est du pain, depuis plus de deux ans il ne mange que celui que je fais, qui est sans gluten et dont vous trouverez les recettes sur ce blog. En fait il n’en mange plus que très peu, nous nous sommes habitués à vivre « sans », mais cela fait partie des aliments « d’avant » qu’il regrette!
      Bon courage dans votre recherche personnelle, bonne cuisine aussi!

      J'aime

  2. Je fais connaissance avec votre blog grâce à Victoria de « je cuisine sans gluten » car je lui avais demandé avec quoi je pouvais remplacer le vin blanc dans une recette, le vin blanc contenant toujours des sulfites !
    Pouvez-vous me répondre ?
    Je repars sur votre blog qui, j’en suis sûre, va être d’une grande utilité à mon mari.
    Merci beaucoup

    J'aime

    1. Bonjour, ma réponse ne va pas vous emballer… Il n’y a pas vraiment de substitution possible du vin blanc par autre chose, du moins pas à ma connaissance. J’ai essayé de le remplacer par de la bière, mais ça n’a pas le même goût et de plus il faut être vigilant car certaines bières sont plus riches en sulfites que d’autres: elles sont susceptibles de contenir du colorant caramel et les cuves sont souvent nettoyées à l’aide de sulfites. Il faut demander au brasseur. Mon mari tolère la bière brune de marque Leffe (en quantité raisonnable car il y a forcément des traces) et notre prochaine expérimentation cet été va se faire avec une bière bio locale sur laquelle j’ai obtenu des informations directement de son producteur.
      Bonne cuisine malgré tout!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s