lessive maison écologique et économique

Dans un tout autre genre, et sur demande de CoolChizine, voici la recette de ma lessive maison! Pendant longtemps, j’ai cru que c’était un truc pour écolos intégristes! Alors, qu’est-ce qui m’a fait changer d’avis? La réponse est… le coût

Eh oui, comme je n’achète plus que des produits bio, et que mon budget n’est pas extensible, je me suis mise en quête d’économies à ma portée. Il n’y a pas photo, la lessive que l’on fait soi-même est infiniment moins chère que celle quel’on achète. Je laisse à d’autre le soin de faire le calcul exact de chaque lessive.

Ça prend du temps? Je n’ai jamais regardé, mais il faut 5 minutes pour râper le savon et peut-être un quart d’heure de “cuisson”.

Et ça lave bien? Oui, franchement, pour ce qui est de la lessive de tous les jours, aucun problème. Cela fait maintenant deux ans que je m’en sert! Bon, si vous avez de petits (ou grands) gorets qui maculent leurs habits de graisse, il faut tout de même avoir autre chose pour les en imbiber avant lavage. Pour l’herbe sur les jeans du Monsieur qui a tondu le gazon, je laisse tremper en plus dans de l’eau très chaude additionnée d’une CS de percarbonate de soude. (magasin bio).  Je mets aussi 3 balles de lavage (attention, pas des noix de lavage, mais de petites balles caoutchoutées).  Elles aident à battre et mélanger la lessive à l’eau.

D’autres avantages? Oui: écologiquement parlant, je sais qu’avec cette lessive je n’envoie plus de produits tensio-actifs dans la nature.

Ça sent quoi? Le propre, rien d’autre, car j’ai choisi de ne plus y mettre d’huiles essentielles: il fallait beaucoup trop de gouttes pour que ça se connaisse, ce qui allait un peu à l’encontre de l’idée initiale de faire des économies!

Pas d’assouplissant? Non plus: finalement je préfère le linge “nature”, sans aucune crainte d’allergie! Certains mettent du bicarbonate ou du vinaigre blanc dans l’eau de rinçage. Moi pas: ayant constaté que c’était le vent qui assouplissait et défroissait le linge, je passe le mien 5 minutes dans le sèche-linge avant de l’étendre et cela fait le même effet!

Maintenant, quand j’étends mon linge “qui ne sent rien”, je pense toujours à ma grand-mère maternelle, dont j’ai hérité deux choses: son nez… et son intestin sensible! (de l’autre grand-mère j’ai pris les grains de beauté!) La pauvre, elle a élevé six enfants sans eau courante (une honte, dans les années 70 les propriétaires n’avaient jamais fait installer quoi que ce soit!) et malgré cela elle était une maniaque de la propreté. Chez elle il y avait un couloir plein des seaux d’eau qu’elle avait tirés au puits… Le jour où elle a eu –enfin!- une machine à laver, elle trouvait que celle-ci ne faisait pas bien son travail et rinçait tout une dernière fois… à la main!

Où j’ai trouvé la recette?   Ici (vidéo Youtube) J’ai juste modifié la technique pour faciliter la fonte du savon. Allez regarder, elle est utile, surtout pour les infos données sur les produits à acheter (savon et soude).

Ingrédients et matériel (pour un bidon de plus de 3 litres)

image

– 75 g de savon de Marseille à l’huile d’olive (copeaux râpés à la râpe ordinaire). Je prends le mien en magasin bio.

– 75 g de cristaux de soude (achetés en droguerie ou peut-être même en magasin bio, je ne sais plus, c’est le même paquet qu’au début!)

– 3 l d’eau (ou 2,5 l pour une lessive plus concentrée)

– 2 très grandes casseroles pour faire chauffer l’eau et “cuire” la lessive

– un pilon presse-purée

– une louche

– un entonnoir

– un bidon vide (recyclé de la dernière lessive achetée!)

Préparation:

1. Mettre les copeaux de savon et les cristaux de soude dans l’une des casseroles.

2. Faire bouillir l’eau dans l’autre casserole.

image

3. Quand elle bout, en verser un peu sur le mélange savon+soude. Mettre sur feu doux et écraser en tournant avec le presse-purée. On ajoute comme cela l’eau bouillante peu à peu, en se servant du presse-purée pour que le mélange fonde bien.

4. On met sa casserole de lessive sur le rebord de la fenêtre pour qu’elle refroidisse un peu, puis on verse lentement (attention, ça mousse!) dans le bidon à l’aide de l’entonnoir.  Je ne

mets pas le bouchon tout de suite. En refroidissant, la lessive se gélifie. Un bouchon suffit pour une machine. Il faut parfois secouer le bidon avant utilisation (surtout vers la fin), car la lessive ne reste pas forcément homogène.

Franchement, ça ne vaut pas le coup d’essayer?

Publicités

17 commentaires

  1. J’ai essayé et j’ai bouché ma machine. La lessive ne se mélangeait pas bien à l’eau, elle faisait des tas. Pourtant je secouais bien le bidon. J’ai fait comme tu expliques. Mais nous avons l’eau très calcaire, peut être que cela vient de là.
    L’Homme ne veut plus en entendre parler.

    Aimé par 2 people

    1. Dis-moi, Caro, au bout de combien de temps ta machine s’est-elle bouchée? Quels symptômes as-tu constatés à l’époque? Parce que moi, pour la première fois depuis 3 ans, je trouve que l’eau de remplissage semble avoir du mal à passer dans les tuyaux, qui font de l’asthme!!! C’est ballot, hein? Où avais-tu pris tes ingrédients? J’ai fait le dernier bidon avec des cristaux de soude Saint-Marc alors qu’avant je les avais achetés en magasin bio.

      Aimé par 1 personne

      1. Ma machine s’est bouchée au bout de 6 mois. Je pense que cela s’est fait progressivement. J’achetais les produits en provenance de Crète en même temps que mon huile d’olive. J’ai dû acheter un produit pour nettoyer ma machine et dissoudre les bouchons en droguerie.

        J'aime

  2. J’achète ecodoo en magasin bio qui est donnée pour 40 lavages et qui est française, je ne mets pas d’assouplissant et c’est top. J’ai essayé les balles et les noix de lavage et finalement ce choix me satisfait. Mais pourquoi pas essayer ta méthode!.. Bonne soirée .

    Aimé par 1 personne

  3. Merci pour la recette si on la fait un poil plus liquide on peut éviter qu’elle ne bouche la machine du coup non?

    Par contre il faut éviter d’utiliser les bidons de produits du commerce, ça contamine votre lessive malgré tout

    Aimé par 1 personne

  4. Depuis 5 mois, je fabrique ma lessive. J’utilise le savon en paillettes de la droguerie écologique (entre 8 et 9 euros le sachet de 1 kg, personnellement, je l’achète dans mon magasin bio) : je dissous entre 40 et 45 g de paillettes dans un litre d’eau bouillante, j’attends un quart d’heure que le mélange refroidisse et je le verse dans un ancien bidon de lessive. Je ne remplis pas mon bidon car le mélange fige en refroidissant et il faut bien secouer le bidon lors des premières utilisations.Au début, j’ajoutais du bicarbonate ou du percabonate (ce dernier pour les lessives de blanc), finalement, j’ai adopté plus simple en mettant juste un peu de vinaigre blanc dans la compartiment adoucissant. Franchement, je suis contente du résultat : mon linge est propre, je fais des économies, je préserve l’environnement et notre santé.
    J’ai acheté le dernier hors série de  » 50 millions de consommateurs » :plein d’astuces pour faire la ménage de façon écologique et par la même occasion faire des économies.Il y a aussi un récapitulatif bien pratique des produits toxiques que l’on retrouve dans les produits ménagers. J’ai aussi acheté la guide « mon atelier de recettes droguerie écologique » (se trouve dans les magasins bio ou de bricolage) qui contient de bonne astuces.
    J’achète mon liquide vaisselle chez biocoop, les flacons sont rechargeables, et hop un peu moins de plastiques dans la nature et encore des petites économies.

    Aimé par 1 personne

  5. Oh, c’est exactement le genre d’astuces que je recherche !
    Je rentre bientôt en France, je devrais tenter d’acheter ce qu’il me faut là-bas… est-ce que ça passera à la douane ? o.O
    Ici, tout ce qui est bio et naturel est tout simplement INEXISTANT. Les Japonais n’ont cure de ce qui est bio. Ils pensent d’ailleurs que seuls les éléments chimiques nettoient comme il faut ! Les produits pour nettoyer sont tellement plus chimiques aussi, j’ai dû commencer à utiliser des gants, même pour faire la vaisselle… enfin bon, je m’égare.
    Tout ça pour dire que j’aimerais bien avoir plus de petits conseils de ce type pour le ménage (j’ai abandonné pour la nourriture, va falloir que je cherche un magasin très spécialisé à mon avis…), car peut être que je trouverai de quoi fabriquer les produits moi-même !
    Je vais faire un tour sur ton blog pour voir s’il y a d’autres astuces de ce genre, merci pour la lessive en tout cas !!! 😉

    J'aime

    1. Bonjour Emi, merci pour ton gentil commentaire!
      En ce qui concerne le bio, mon fils m’avait dit sensiblement la même chose à son retour d’un premier voyage au Japon. C’est un peu surprenant, mais il ne faut peut-être pas généraliser: les habitants de l’île d’Okinawa, qui sont champions de longévité, mangent essentiellement des produits naturellement sains!

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, effectivement, les habitants d’Okinawa mangent tellement sainement ! Seulement, ils sont sur une île, éloignés de tout… ça aide à la production et à la consommation des produits locaux je pense 🙂
        Mais je ne baisse pas les bras : je suis sûre qu’il y a, à Tokyo, des endroits où acheter des fruits et légumes venant des départements limitrophes ! J’en parlerai sur mon blog quand j’aurais trouvé 😉
        Par contre, je reste pour l’instant sur ma position : les Japonais (de l’île principale :p ) et les produits chimiques, c’est toute une histoire d’amour ♥
        A bientôt ! 😀
        PS : je me suis abonnée pour pouvoir te suivre plus facilement 😀

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s