DÉS DE POISSON MARINÉS AU MISO DE RIZ

Quand on doit manger sans sulfites, le poisson reste autorisé à condition d’en avoir du frais archi-frais, chez un poissonnier en bord de mer, ou d’aller, comme moi, le pêcher soi-même… au rayon surgelé, en regardant bien l’étiquette! J’aime le saumon à condition qu’il soit de qualité; depuis certains reportages télévisés et des articles lus dans la presse, je suis devenue méfiante à cause des métaux lourds qu’il peut contenir. Je choisis de préférence du poisson sauvage d’Alaska. En le prenant surgelé, je suppose qu’il n’a pas eu le temps de subir de traitement. En tout cas, il n’a pas causé de réaction chez nous.

Son goût est relevé grâce à une marinade légèrement épicée, qui sert ensuite pour faire une sauce sympathique qui l’arrosera (si l’on veut) une fois cuit.

Ingrédients de la marinade: (pour 2 pavés de saumon / cabillaud / poisson de votre choix)

– 1 cc de miso de riz (en magasin bio)

– 2 CS de jus de citron vert fraîchement pressé

– 2 CS de tamari (sauce soja sans blé)

– 2 CS d’huile d’olive

– 1 cc de piment vert finement hâché (le mien venait de mon congélateur)

– 1 cc de fécule de pomme de terre / de farine de riz pour épaissir la sauce (facultatif)


Préparation:

1. Sortir le poisson du congélateur et le mettre au frigo 1 à 2 heures.

2. Au terme de ce temps, il est alors facile de débarrasser le saumon de sa peau. Le couper ensuite en cubes.

3. Préparer la marinade en ajoutant les ingrédients liquides peu à peu au miso, afin d’obtenir un mélange homogène. Ajouter le piment vert.

4. Mettre les cubes de poisson dans cette marinade 1 à 2 heures, en remuant de temps en temps pour que le goût se répartisse bien.

5. Faire chauffer un fond d’huile d’olive supplémentaire dans une poêle (j’utilise un poêle céramique). Pendant qu’elle chauffe, protéger le reste de sa table de cuisson: en effet, les cubes de poisson humides vont l’éclabousser à la cuisson !

6. Quand l’huile est chaude, mettre un à un les cubes de poisson en les sortant de la marinade. Ne pas jeter celle-ci ! Cuire les cubes à feu assez fort en les retournant lorsque la première face est colorée. La cuisson totale est assez rapide, dix minutes environ. Il ne reste alors plus de matière humide au fond de la poêle. En sortir le poisson et le garder au chaud.

7. Enlever la graisse qui a pu s’accumuler dans la poêle. Ajouter un peu de fécule / de farine de riz à la marinade (facultatif), et la verser dans la poêle afin de faire chauffer doucement et épaissir la sauce. Voilà!

Je sers ce poisson avec du riz basmati cuit à la vapeur et un légume vert (ici, épinards frais mais aussi brocoli à peine cuit afin de préserver les vitamines… et le goût!)

image

Un dernier détail: un jour, par curiosité, j’ai goûté au poisson avant la cuisson.. oui, oui, je l’ai goûté cru. Et vous savez quoi? Je me suis demandée si je ne pourrais pas utiliser cette marinade pour confectionner des makis. Si vous le faites avant moi, dites-moi si c’était une bonne idée !

Publicités

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s