cookies sans gluten aux flocons d’avoine, à la poudre d’amande et farine de sorgho, sans œuf (recette 2019 #2)

Réussir des cookies sans gluten, et sans y mettre d’œuf, ça n’était a priori pas gagné ! Eh bien finalement c’est non seulement facile, mais encore plus rapide à réaliser que ma recette précédente, puisque ici, bien liée par mes amies les graines de chia gonflées à bloc gonflées à l’eau, la pâte se tient et permet un façonnage des cookies sans passer par la case congélation. De plus, j’ai fait en sorte que les proportions soient simples et donc facilement divisées ou multipliées à souhait – prouesse quasiment impossible avec des œufs ! Comme les cookies précédents, ceux-ci sont versatiles et peu sucrés (3g par cookie, ça donne de la marge avant d’arriver aux 25g maxi recommandés par l’OMS ). Par contre, ils sont moins croustillants, avec un cœur plus moelleux, mais personnellement je les préfère ainsi. Je compte en faire ce week-end pascal, parfumés avec du zeste d’orange et des éclats de noisettes, pour les servir avec ma très appréciée mousse au chocolat (sans sucre ajouté!), qui sera sans œuf elle aussi car j’ai mis de côté du jus de pois chiche pour remplacer le traditionnel blanc d’œuf ! Et je suis prête à parier que malgré tous ces « sans », personne à table ne sera déçu par mon dessert.

ATTENTION: toute reproduction ou utilisation de cette recette à des fins commerciales est absolument interdite sans l’autorisation expresse de l’auteure de ce blog, ma cuisine sans sulfites.

Ingrédients (pour une vingtaine de jolis cookies)

2 CS de graines de chia moulues

– 60g de matière grasse* à température ambiante pour qu’elle soit facile à travailler

– 60g de sucre blond de canne non raffiné (attention, pas de sucre glace pour cette recette)

– une pincée de sel marin non raffiné

40g de flocons d’avoine sans gluten passés au moulin à café

– 40g de poudre d’amande bio

– 40g de farine de sorgho

½ cc de poudre à lever, celle qui vous convient, OU BIEN ¼ cc de bicarbonate alimentaire, à activer avec du jus de citron fraîchement pressé

Et enfin, pour parfumer les cookies: des éclats de noisettes bio, des morceaux de chocolat noir bio, ou tout simplement le zeste râpé d’un demi-citron ou d’une orange bio** laissez libre court à votre inspiration !

*matière grasse : on peut n’utiliser que de la margarine non hydrogénée ou bien la mélanger à du beurre ghee, donc sans lactose ni protéine de lait, à hauteur de 30g maximum. Cela suffit largement pour donner bon goût, car ce beurre étant clarifié, il est très concentré en saveur.

** Pour un zeste plus facile à râper, je sors peau d’orange ou de citron de mon congélateur où j’ai pris l’habitude de les conserver après avoir utilisé l’intérieur de l’agrume.

Préparation : 

(Préchauffer le four à 180°C / 350 °F, chaleur traditionnelle)

1. Mélanger les 2 CS de graines de chia à 4 CS d’eau et laisser gonfler.

img_6111

2. À la fourchette, écraser la matière grasse avec le sucre, la pincée de sel, et le zeste d’agrume si vous l’avez choisi comme parfum principal de vos cookies.

3. Incorporer le mucilage de chia en continuant d’écraser à la fourchette, jusqu’à ce que le mélange soit le plus homogène possible.

img_6113

4. Il ne reste plus qu’à ajouter les éléments secs (flocons d’avoine moulus, poudre d’amande et farine de sorgho) un par un, sans oublier la levure ou le bicarbonate !

img_6114
Au fur et à mesure qu’on ajoute les ingrédients secs, on sent la pâte qui veut gonfler.  Je ne sais pas si ça se voit bien sur la photo.

5. Déposer de petits tas de pâte sur une plaque protégée de papier cuisson. Les aplatir légèrement et leur donner une forme la plus ronde possible.

img_6115
Je me sers d’une mesurette à café ronde pour obtenir des cookies de taille identique.

Planter ensuite les éclats de noisette et/ou les morceaux de chocolat dans la pâte.

img_6116

6. Faire cuire au milieu du four une vingtaine de minutes environ. Plus les cookies cuisent, moins vous aurez le moelleux à l’intérieur. Attention, à la sortie du four ils sont mous ; il faut les laisser refroidir patiemment (et en évitant de trop baver au-dessus ) avant de les déguster !

img_6117

img_6110-1
l’intérieur d’un cookie

Je vous souhaite à nouveau de très belles fêtes de Pâques, avec ou sans œufs !

Publicités

9 commentaires

    1. Des deux recettes c’est celle que je préfère car les cookies sont moins craquants et j’ai toujours aimé les biscuits aux flocons d’avoine — mais il en faut pour tous les goûts!
      C’est à Paris que tu as été attaquée par les microbes?
      Merci encore de prendre le temps de me lire et de commenter!

      Aimé par 1 personne

    1. Merci 😊
      Comme je l’ai dit dans le billet, j’en ai refait pour Pâques, version avec et version sans. Je confirme que je préfère la version sans œufs… mais pas ma Moitié qui veut des cookies entièrement croquants! J’attends ton retour.
      Bises

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s