soupe miso rapide, et un acacia très coriace…

Avec l’eau de cuisson de mes pâtes maison, qui conserve une partie de leur amidon, je me fais une soupe miso rapide, que j’apprécie particulièrement… au petit-déjeuner ! Je suis comme ça, il y a des jours où je n’ai pas du tout envie de sucré en me levant. Pour tout dire, le seul sucre que j’ingère les autres matins provient de fruits frais ou secs. Mais revenons-en à mon bouillon. Comme une bonne partie de mes recettes à présent, il est très versatile, puisqu’on peut l’agrémenter à volonté avec ce que l’on a sous la main : carottes, champignons, restes de haricots, morceaux de poulet, tofu… La recette qui suit n’est donc qu’un exemple parmi tant d’autres. Les seuls incontournables sont l’eau de cuisson (de pâtes, de pommes de terre, de riz), le miso de riz (pas de miso blanc ici) et le concentré de tomates. Pour le reste, chacun fait comme il veut, à condition d’opérer les choix qui lui conviennent. Par exemple, chez nous, pas de champignons pour ma Moitié.

ATTENTION: toute reproduction ou utilisation de cette recette à des fins commerciales est absolument interdite sans l’autorisation expresse de l’auteure de ce blog, ma cuisine sans sulfites.

Ingrédients (pour un bol de soupe)

400 ml d’eau de cuisson de pâtes, de pommes de terre ou de riz

1 cc de concentré de tomate

– 2 cc de miso de riz (pour avoir essayé plusieurs marques, c’est à Lima que va ma préférence)

légumes de son choix, mais coupés de façon à ce qu’ils cuisent vite : carottes passée à la mandoline, champignon de Paris coupé en lamelles, haricots déjà cuits ou précuits…

protéines de son choix : morceaux de poulet, cubes de tofu…

herbes aromatiques au choix : persil, coriandre, ciboulette…

sel à volonté

facultatif : quelques restes de pâtes ou de riz

Préparation :

1. Délayer 1 cc de concentré de tomate et 2 cc de miso de riz dans un peu d’eau de cuisson de pâtes. Verser dans une casserole avec le reste de liquide (400 ml au total).

2. Ajouter les légumes et les protéines. Goûter avant de saler.

3. Mettre sur le feu et cuire « un certain temps », selon les légumes choisis !

4. Saupoudrer d’herbes aromatiques au moment de servir.

Dans ce bol, du tofu, des champignons, des haricots verts, de la carotte et de la ciboulette

NOTE : this recipe is available in English here.

La pluie s’est enfin mise à tomber, arrosant copieusement les jardins. Chez nous pas d’inondation. Ma Moitié a profité de ce que la terre était plus meuble pour continuer à déraciner, enfin, essayer du moins, un acacia* qu’il avait coupé il y a un an. L’acacia est un arbre qu’il faut éviter de planter trop près de sa maison : il développe un système de racines hyper envahissantes, de la taille d’un tronc d’arbre parfois, et continue de le faire même après avoir été scié à la base ! En s’attelant à ce travail, mon mari a découvert que 1) c’est vraiment un arbre très intelligent, qui sait repérer les points d’eau pour y diriger ses tentacules et que 2) les racines en question sont particulièrement malodorantes !

*Attention, l’acacia dont je parle n’en est pas un à proprement parler : il s’agit en fait d’un faux-acacia ou Robinia pseudoacacia de son vrai nom.

Quelques photos pour vous donner une idée de l’ampleur de la tâche : 

La souche et la tranchée qu’il a fallu creuser pour dégager la première racine.
Très difficile de dégager les racines en question ! Je me contente de regarder et de prendre des photos 😇
Des rhizomes à n’en pas finir…
Un tas qui ne pourra même pas servir à chauffer la cheminée, à cause de la puanteur ! 

21 commentaires

  1. Quel travail colossal pour enlever toutes les racines de cet arbre. Un travail de patience, bravo à ta Moitié. Ta recette m’a l’air divine. On a eu une belle journée ensoleillée ici en Bretagne. On a baladé Malzenn à la plage du coup🌊 ☀️ Excellent weekend Joëlle, bises bretonnes ensoleillées😊

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, et un travail peu gratifiant en plus, il a l’impression de se battre contre l’hydre à sept têtes!
      Le week-end est terminé, nous avons eu bien des averses, les champignons commencent à sortir! Merci Fred, bonne soirée à tous 😘, et un câlin pour la fidèle Malzenn.

      Aimé par 1 personne

  2. Concernant cette recette, je lis que la base en est de l’eau de cuisson de féculents : sais-tu si elle concentre les sucres lents ou s’ils restent dans les féculents eux-même ? Pour tout dire, j’ai un régime qui exclue même les sucres lents. Merci de m’éclairer.

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis désolée, je n’en ai aucune idée. Personnellement j’utilise cette eau de cuisson car elle est plus épaisse que de l’eau pure. Il faudrait demander cela à un nutritionniste, ou à un médecin. Et pourquoi pas essayer cette recette avec de l’eau ordinaire? La soupe sera seulement plus claire. Par contre, je ne sais pas ce qu’il en est des sucres lents dans le miso de riz…

      Aimé par 1 personne

    1. Thank you Joy 🙂. I hope there were some new French words for you in my story about our acacia roots. I always keep you in mind when I write the second part of my posts. You motivate me to be a better writer!
      The members of our little family are all well and doing our best to stay safe. Our social life is mostly over the phone these days, but what can you do… Take care!

      J'aime

    1. Bonsoir Céline 😊
      Je ne suis pas sûre que cette eau soit très nutritive, mais je suis obligée d’employer de l’eau de source pour mon mari (à cause du chlore entre autres), alors tu imagines, c’est vraiment jeter de l’argent par les fenêtres! Mais c’est aussi parce que mes pâtes maison épaississent l’eau en cuisant, ce qui me semblait intéressant pour une soupe: je n’aime pas les bouillons trop liquides.
      À bientôt sur ton blog!

      Aimé par 1 personne

  3. Dear Joelle, your soup looks extremely appetizing, but I’ll wait for the English version. Meanwhile, I have made your chicken with julienned carrots, and it was a great hit! I have shared your recipe with my readers.
    Be well and stay safe, dear friend!

    Aimé par 1 personne

    1. Thank you so much, Dolly, for reblogging! I really appreciate your kindness, and I hope you forgive me for being such an irregular reader of your blog. Truth be told, there are a lot of things going on right now which are keeping us very busy and me away from my laptop!
      The English version should be up before the week is over. Thank you again, and stay safe, dear neighbor!

      Aimé par 1 personne

  4. J’aime beaucoup ces recettes agrémentées à notre goût,avec ce qu’on a sous la main. Très appétissante ta proposition. Merci Joëlle 😙
    Les racines de ton arbre sont impressionnantes et ont certainement demandé beaucoup d’efforts à ton mari. Tu as quand même fait des photos 😉 pour l’aider.
    L’inconvénient des rhizomes, nous l’avons connu aussi, pas d’autres choix que de couper.
    Bonne soirée, bises 😙😙

    Aimé par 1 personne

    1. Je n’aime pas couper les arbres, Eveline, encore moins depuis ma lecture de “Lab girl”. Nous avons soutenu la croissance des tout jeunes chênes et noyers pendant la sécheresse de l’été, mais il va falloir des années avant que les oiseaux puissent en profiter…
      As-tu recommencé de faire des soupes? Ici avec le froid elles sont les bienvenues 😋
      Merci pour ton passage, j’ai pensé à toi en préparant ce billet: j’ai beaucoup pesté contre WordPress qui même en mode d’éditeur classique nous complique la tâche!

      J'aime

      1. Nous avons un très joli mimosa. Il est devenu énorme et nos plantes à côté souffrent. Le tronc s’est séparé en deux. C’est dangereux pour nos petites. Nous n’aimons pas couper les arbres mais je crois que nous allons devoir le faire.
        J’ai commencé les soupes. J’adore.
        La dernière soupe: pommes de terre, courgettes….
        Je continue à m’énerver avec wordpress 🤨😉😁
        Prends soin de toi Joëlle et de ta famille , quel drôle de moment nous vivons. Bisous à tous.

        Aimé par 1 personne

      2. 😋 Ici, j’ai fait ma première soupe au potimarron, tu sais, celui qui devait se transformer en carrosse 🛺 😄
        Bonne soirée à vous aussi 😘

        J'aime

  5. Le robinier, mon grand père en faisait des manches d’outil. Le bois en est très dur et très beau en même temps. Et en effet le robinier met un certain talent à coloniser les terrains qui se présentent à lui !
    Bise et douceur, Joëlle.

    Aimé par 1 personne

    1. As-tu déjà goûté le miel d’acacia? C’est délicieux. Et pendant qu’on souffrait de la sécheresse les rhizomes continuaient leur chemin vers l’eau… de la fosse septique!
      Merci de ton passage, j’espère que les intempéries n’ont pas causé de dégâts vers chez toi. Bonne soirée, Cat!

      J'aime

      1. Oui, j’adore mais effectivement les fosses septiques et les piscines n’en sont pas friandes… 😉
        Heureusement, je ne suis pas touchée mais j’adore aller dans ces vallées qui sont des poumons pour nous. Quelle désolation ! Des bisous

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s