LÉGUMES AU WOK

Chez nous, la cuisine asiatique a toujours été  très appréciée, et pas seulement depuis que le Japon est venu s’inscrire à la liste déjà variée  des pays constituant notre famille multi-culturelle… Les légumes y ont une place importante, et leur cuisson n’a rien à voir avec celle de ma maman, ou de ma grand-mère, qui les faisait cuire tellement longtemps qu’ils n’avaient quasiment plus besoin d’être mâchés.  Si vous n’avez qu’un goût très modéré pour nos amis du potager, cela vient peut-être de là.  Quand je les fais croquants, ils ont toujours plus de succès à la maison!

Si la cuisson au wok est rapide,  il faut cependant prévoir un certain temps de préparation, temps pendant lequel je me surprends souvent à saliver… parfait, il paraît que c’est excellent pour le système digestif 🙂 Quant au wok, le mien n’est pas un “vrai de vrai”, je le sais, mais il me suffit.

Ingrédients: (pour 2 personnes)

Il faut des des légumes de couleurs variées, par exemple:

150 g de carottes

80 g de chou-rave / du panais

1 poivron rouge ou vert

150 g de courgette

( On peut varier à volonté, selon ce qui traîne dans son frigo ! )

un peu d’huile d’olive ou d’huile de coco

pour la sauce relevée (facultatif)

un morceau de gingembre frais, râpé

3 CS de tamari, coupé d’eau s’il est trop salé + 1 cc de miel: quantités TRÈS approximatives, à vous de goûter et d’ajuster.

Préparation:

1. Laver ou brosser les légumes (éventuellement, éplucher la courgette). Les couper en tranches pas trop épaisses, que l’on détaille ensuite en bâtonnets. Ne pas tout mélanger: séparer les légumes les plus fermes (dans mon cas les carottes et le chou-rave) des légumes plus tendres: la courgette cuisant très vite attendra la dernière.

image

2. Bien faire chauffer le wok ou la poêle avec un peu d’huile (olive ou coco). Y mettre les bâtonnets de carottes et de chou-rave / panais, les faire revenir assez rapidement, en remuant de temps en temps.

3. Les “écarter” sur les bords pour libérer le fond où l’on continue avec le poivron. Répéter l’opération (cuire rapidement), écarter le poivron et finir avec la cuisson des bâtonnets de courgette Si les légumes précédents “reteombent” sur les autres, ce n’est pas grave, cela fait cuire les derniers à l’étouffée.

4. Si l’on désire relever le goût de la poêlée, ajouter alors le gingembre râpé, laisser une minute, puis verser le mélange tamari (éventuellement coupé d’eau) + miel et couper le feu. Servir immédiatement, avec ou sans viande.

Je les ai accompagnés de vermicelles de riz cuits à l’eau, égouttés, puis “frits” dans un fond d’huile d’olive pour les rendre craquants.

image

Publicités

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s