PAIN FARINE DE MANIOC ET D’AMARANTE

Ce n’était pas prévu, mais je tiens à partager avec vous une nouvelle recette de pain, testée pour la première fois hier soir. Par rapport à la recette du “pain petit-déjeuner”, je n’ai rien changé à la méthode, mais celui-ci est à base de farines différentes et là, franchement, nous nous sommes régalés. En fait, depuis quelques mois j’emploie de la farine de manioc et j’en suis très contente. Un peu chère, et à l’odeur particulière, elle vaut son pesant d’or: elle confère une vraie élasticité à la pâte. Comme son nom l’indique, ce pain sans sulfites comprend également de la farine d’amarante, dont j’avais déjà apprécié le goût dans des “cracottes” de pain croustillant à l’amarante, trouvées dans mon magasin bio.

Préparation:

  1. Faire tiédir 375 ml d’eau.  En verser une partie sur 1 1/4 cc levure de boulanger sèche (type SAF levure).
  2. Pendant ce temps, mélanger:  
    125 g farine de riz
    115 g farine de manioc (note for my English readers: tapioca flour, not starch)
    75 g farine d‘amarante
    75 g fécule de pomme de terre (marque “Bioculinair” chez moi, certifiée par eux sans sulfites )
    50 g graines de lin moulues ou de poudre d’amande, ou un mélange des deux
    1 cc psyllium blond
    1 cc sel

NOTE: Je pèse et je mets tous les ingrédients secs dans un grand bocal en verre, puis je le ferme avec son couvercle et je secoue le tout pour que le mélange soit bien homogène. Mettre ensuite le mélange obtenu dans un grand saladier.

imageimage

Quand le mélange eau-levure devient mousseux, le verser sur les farines, et incorporer le reste de l’eau tiède peu à peu au batteur, environ 2 minutes.  La pâte obtenue a la consistance d’une pâte à muffins un peu épaisse. Rajouter un peu d’eau si nécessaire. Il est difficile pour moi de donner une quantité exacte de liquide, car selon les farines utilisées la pâte réagit différemment. (voir la recette du pain petit-déjeuner pour plus de photos)

Verser dans un moule à cake tapissé de papier cuisson graissé (margarine ou huile d’olive) et laisser lever près d’une source de chaleur, recouvert d’un film étirable bien huilé pendant environ deux heures.  Le volume doit quasiment doubler. (En hiver, je laisse la pâte lever tranquillement sur un radiateur…)

La pâte avant la levée
La pâte avant la levée, posée sur le radiateur
au bout de deux heures... non, je plaisante !
au bout de deux heures sur le radiateur…
heu, non, j’ai dû me tromper de « patte »…
image
la vraie pâte,  bien levée, juste avant d’être enfournée

Préchauffer le four à 240°C

Faire cuire 15 minutes  à  240°C puis 1h10, voire 1h15, à 185°C.  Couvrir en cours de cuisson pour éviter que le dessus  ne brûle.   image Lorsque le pain a refroidi, on peut le découper en tranches que l’on    congèle jusqu’à son utilisation. Je ne sais pas si ça se voit sur la photo, mais j’étais tellement impatiente d’y goûter que je l’ai coupé encore tiède…

Publicités

4 commentaires

    1. Bonjour Béa,
      Après avoir pesé c’est environ 12 à 15 g de levure. La mienne se présente sous forme de toutes petites billes; ce n’est pas le cube de levure que l’on achète au rayon frais (ou chez un boulanger). J’espère que votre pain sera réussi!

      J'aime

      1. Bonjour Joëlle, il est super bon comme pain. les enfants adorent également et nous aussi. merci pour ce blog
        bonne soirée Béa

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s