dahl de lentilles corail aux poivrons (et poulet, facultatif)

Ma maraîchère a encore quelques poivrons à me proposer; alors j’en profite: en hiver le choix des légumes est plus limité, et parmi eux se trouvent ceux que les intolérants aux sulfites doivent éviter ou du moins consommer en très petites quantités (oignons, choux, poireaux). De plus,en consommant des légumes produits localement je sais qu’ils n’ont subi aucun traitement. Comme j’avais aussi testé avec succès sur mon cobaye le lait de coco bio dans la recette du cake aux poivrons et crevettes, j’ai décidé de faire un plat d’inspiration indienne, le dahl. Vous pourrez constater que c’est simple et rapide!

Ingrédients (pour 2 personnes)

(Les quantités pour les légumes sont approximatives)

– 200 g environ de poivrons de la couleur de votre choix (les miens étaient jaune, rouge et orange, donc plus doux que des poivrons verts)

– 1 cc de gingembre frais râpé

– 60 g de lentilles corail

– 50 ml de lait de coco (le choisir sans conservateur; au besoin il faut mélanger l’eau et la partie épaisse avant utilisation)

– 150 m d’eau

– 1 CS d’huile d’olive

– 1 ou 2 filets de poulet (facultatif et selon votre goût pour la viande, en sachant qu’il y a déjà des protéines dans les lentilles)

Préparation:

1. Laver les poivrons, les ouvrir, enlever l’intérieur et les détailler en petits morceaux. Râper le gingembre dans une petite coupelle à part.

2. Dans une casserole, mettre l’huile d’olive à chauffer, y verser les poivrons et le gingembre et faire revenir rapidement, environ 3 minutes.

3. Ajouter les lentilles, le lait de coco, l’eau, mélanger, porter à ébullition puis couvrir et faire cuire à feu doux 20 minutes. Surveiller la cuisson des lentilles: si on attend trop, elles se transforment en bouillie, bof-bof!

4. Pendant la cuisson du dahl, faire cuire les filets de poulet (à la poêle, à la vapeur, vous avez le choix).

5. Au moment de servir, on peut découper les filets en lanière et les mélanger, comme je l’ai fait, au dahl.

image

P-S: Pour moi qui ne souffre pas d’intolérance aux sulfites, j’ai fait cuire à part, et rajouté dans mon assiette, quelques bouquets de brocoli. Sinon j’aurai pu penser à mettre des haricots verts.

Advertisements

7 commentaires

  1. Ton plat me plait beaucoup !
    C’est vrai qu’avec l’intolérance de ton époux, l’hiver cela doit être difficile !
    Je t’avoue que je congèle beaucoup de légumes de printemps et d’été car je sature parfois l’hiver !
    Bonne soirée, bises, Carole

    Aimé par 1 personne

  2. Merci Carole, je vois que tu es fidèle au poste et ça fait chaud au cœur, après une semaine tristounette. Et en plus je n’ai même pas eu le temps de me promener chez mes blogueuses préférées ! J’espère qu’elles vont toutes bien, nos amies parisiennes…

    J'aime

    1. (Sorry for the late reply)
      You’re very welcome! Please let people around you know about sulfites. That is one of my aim with this blog, besides sharing my recipes: I hope to make people aware of the problem.
      Anyway, thank you for your kind comment.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s