salade tiède, d’inspiration asiatique, de quinoa et poulet aux légumes sautés (chou, poivron et carotte) – et comment désaltérer la nature à moindre frais

(NOTE : This recipe is available in English here)

En ce moment, personne ne cherche à cuisiner plus que nécessaire. Moi pas plus que vous. Voici une salade tiède, avec du quinoa et du blanc de poulet qui ont cuit ensemble (cela parfume le quinoa et ne chauffe qu’une casserole au lieu de deux) et aux légumes juste revenus dans la poêle… On conserve plus de vitamines et le temps de cuisson réduit évite la surchauffe en cuisine.

Ce plat supporte TRÈS BIEN la congélation ; une fois décongelé, il ne faut que quelques instants dans la poêle ou au micro-ondes avant de passer à table; bien commode, n’est-ce-pas?

ATTENTION: toute reproduction ou utilisation de cette recette à des fins commerciales est absolument interdite sans l’autorisation expresse de l’auteure de ce blog, ma cuisine sans sulfites.

Ingrédients (pour 4 belles portions )

img_5285

150 g de quinoa blanc

– 2 filets de poulet « bien élevé » de préférence pour éviter d’ingérer des antibiotiques malgré soi

½ cc de gros sel marin non raffiné et 500 ml d’eau pou la cuisson

– 1/2 chou « pain de sucre » ou chou pointu (400 à 500 g)

– 1 poivron (250 g environ)

– 1 à 2 carottes (100 à 150 g)

– 1 CS d’huile d’olive douce (ou huile de cuisson neutre en saveur)

pour la touche finale :

– 1 cc de tamari + 1 CS d’huile de sésame par assiette + gomasio* à volonté

*mélange de sel et graines de sésames moulues, je fais le mien moi-même dans mon moulin électrique, et j’y rajoute des paillettes d’algues, c’est mon côté nostalgie de la Bretagne 🌊🐚🦀.

Préparation :

1. Découper la viande en lanières et réserver, puis préparer les légumes : épépiner le poivron, le couper, ainsi que le demi chou, en lanière.

2. Bien laver et rincer le quinoa – ne pas jeter l’eau, en ces temps de chaleur et de sécheresse les plantes ont soif, elles apprécieront d’être arrosées !

3. Mettre le quinoa à cuire avec le poulet et le gros sel dans l’eau, à feu doux. Ce sera prêt quand le germe du quinoa sera sorti, environ 10 à 15 mn à partir de l’ébullition.  Il faudra alors couper le feu et égoutter dans une passoire.

img_5286
quinoa, viande et sel, avant cuisson

4. En parallèle, mettre les lanières de chou et de poivron à revenir dans l’huile chaude, pendant qu’on coupe les carottes en julienne. Les ajouter au bout de 5 à 10 minutes de cuisson du chou et des poivrons, remuer et poursuivre quelques instants, le temps de « détendre » les carottes.

5. Ajouter le quinoa et la viande égouttés au mélange de légumes. Servir chaud ou tiède avec le tamari et l’huile de sésame (et le gomasio) qu’on ajoute dans l’assiette. C’est très bon!

La nature a chaud, et de plus en plus soif… Sans attendre les restrictions d’eau qui ne vont sûrement pas tarder, je donne à boire au parterre qui borde notre terrasse l’eau qui d’ordinaire part dans l’évier: celle du rinçage des légumes (ou du quinoa, comme je le disais plus haut).  Et comme je suis généreuse par nature, je n’hésite pas à donner de ma personne aux bestioles qui se planquent dans les rangs de haricots ou dans les rosiers que je bichonne tous les soirs! J’ai les jambes et les bras dévorés — et en rentrant je n’ai plus qu’à me précipiter sur le Synthol ou l’huile essentielle de lavande aspic pour me soulager… C’est la vie, apparemment je  ne suis  pas aussi haut dans la chaîne alimentaire que je le croyais 😄!

Publicités

12 commentaires

  1. ah les recettes d’inspirations asiatiques, je suis comme Carole cela me fais toujours envie. Grand soleil sur la Bretagne avec une brise légère qui fait la différence car fini la canicule ^^ 😉 Excellent weekend Joëlle, Bises de notre Bretagne 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Carole, je crois aussi qu’il y a des peaux qui les attirent plus que d’autres, et pour le coup je suis comme ma mère! La lavande faisait son effet tant qu’elle était en fleurs, mais c’est fini. Je note donc: géraniums odorants à planter!
      Merci, bisous 😊

      Aimé par 1 personne

  2. Coucou Joëlle, et merci pour cette recette qui sera sans poulet pour nous 😉
    Il fait chaud dans beaucoup de régions, et c’est vrai que les moustiques et aussi les fourmis sont bien présentes cette année semble t-il.Nous étions mi-juillet en Languedoc Roussillon, et nous avions les deux. L’huile essentielle de lavande aspic est top pour les piqures.J’ai aussi une fabrication maison de spray anti moustique qui marche bien pour les éloigner. Nous l’avions testé dans la Drôme sous la tente l’an dernier, et je re-testerai en Corse fin Août/début septembre.
    Bises

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Sylvie, il faudra que tu nous donnes ta recette de spray répulsif ! Quant au quinoa, si tu veux lui donner plus de goût en mode végétarien, tu peux ajouter du bouillon de légumes (je crois me souvenir que la marque Rapunzel en propose) à l’eau de cuisson.
      Bonne soirée, bisous!

      J'aime

      1. Oui, je mets d’ailleurs souvent 1/2 cube de bouillon dans l’eau de cuisson de mes pâtes, riz, lentilles et céréales…. Je trouve ces cubes en magasin bio assez facilement 🙂 Merci pour l’idée.
        J’essaierai de faire un post sur le répulsif.
        Bonne soirée. Bises

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s