biscuits salés sans gluten aux graines de sésame ou de pavot, pour un apéritif sans sulfites – du moins on l’espère – et de nouveaux produits « sans risque »

(NOTE : This recipe is available in English here)

ATTENTION: toute reproduction ou utilisation de cette recette à des fins commerciales est absolument interdite sans l’autorisation expresse de l’auteure de ce blog, ma cuisine sans sulfites.

Bonjour ! J’espère que vous allez bien. Avez-vous regardé le reportage sur les « crevettes en eaux troubles », diffusé sur France 5 dimanche dernier ? Cela m’a un peu refroidie… Pourtant, qu’est-ce qu’on aime ça, les crevettes ! Du coup, j’ai relancé Picard par mail pour qu’ils me confirment que celles que j’achète chez eux ne sont pas traitées aux sulfites – je n’ai pas posé d’autres questions, par exemple pour savoir comment elles sont nourries ou si on les éborgne pour qu’elles se reproduisent à volonté 🤢. Ils me l’avaient dit verbalement, mais à présent je suis plus exigeante : à eux de s’engager par écrit ! De même, je n’avais aucune réponse, malgré deux mails, de la marque Aquibio qui fournit les magasins bio en légumes et fruits surgelés. J’ai donc fini par les appeler et leur parler, et après avoir un peu insisté, réussi à avoir le gérant en direct, qui vient de me confirmer par écrit, l’absence de sulfites dans leurs fruits et légumes.  Je viens de reporter cette bonne nouvelle sur ma page « produits avec ou sans sulfites ».

Venons-en à la recette d’aujourd’hui et à l’instant « apéritif », pas toujours simple pour les intolérants aux sulfites. Forcément, le côté boisson pose problème, et même si l’on choisit un bon vin « sans sulfites ajoutés » ma Moitié s’abstient. Nous pensions qu’un petit whisky pourrait faire l’affaire. Hélas, non. Après des recherches (elles-mêmes faisant suite à un systématique début d’asthme dans les heures suivant l’ingestion du whisky) nous avons appris que la couleur caramel y est souvent ajoutée, à des doses variables, (sans être signalée) afin de commercialiser un produit d’aspect identique quelque soit l’année de production*… Ma Moitié a essayé un peu de gin largement dilué dans du Perrier ; apparemment cela lui convient mieux. Comme je sais que chacun a son propre degré de tolérance aux sulfites, je vous rappelle que je suis pas en train de vous inciter à vous mettre au gin 🤪! Quoique… il paraît que c’est ce qui a tenu la Reine-Mère (the Queen Mum) en vie et en bonne santé au-delà des 100 ans !?!

On passe à table ? Je vous invite à goûter mes biscuits apéritif maison sans gluten à la farine de sarrasin et, comme j’aime à le dire, « sans prise de tête ». Peu d’ingrédients, peu de sel contrairement à toutes les coch… que l’on trouve en magasin, pas d’œuf non plus puisque les graines de lin font office de liant, du cumin et des graines de sésame pour les parfumer, vous savez tout ! 

*sources:

http://cocktailmolotov.org/caramel-dans-whisky/

https://whiskyscience.blogspot.fr/2011/04/caramel-e150.html

http://www.dramming.com/2012/02/16/caramel-in-whisky-demystifying-a-demon/

Ingrédients

100 g de farine de sarrasin (bio chez nous)

– 30 g de graines de lin moulues

½ cc de sel marin non raffiné, sans additif, sans anti-agglomérant ; cette quantité nous suffit, mais c’est une affaire de goût personnel ^^; il en faut peut-être un peu plus si vous utilisez des graines de pavot et non de sésame

– 1 cc de cumin en poudre, là encore peut-être un peu plus avec les graines de pavot

– 2 CS de graines de sésame ou 1 ½ CS de graines de pavot

– 75 ml d’eau (en bouteille pour nous)

– 50 ml d’huile d’olive

Préparation :

(Préchauffer le four à 175°C / 345°F, chaleur traditionnelle)

1. A la fourchette, mélanger les graines de lin moulues avec l’eau et laisser « prendre » : le mélange devient gluant.

2. Ajouter le sel, le cumin, l’huile d’olive et mélanger.

B5A7343C-2D1B-45C4-9A70-9CAC3BCF9F20

3. Ajouter la farine et les graines de sésame, toujours à la fourchette. Finir d’amalgamer la pâte à la main.

4. Façonner la pâte en un bloc rectangulaire et l’étaler entre du papier cuisson et du film étirable en une couche mince, environ 2 mm d’épaisseur. Pour vous, je suis allée jusqu’à mesurer le rectangle que l’on obtient : il fait 21 cm x 32 cm 😇 ! Pré-découper la pâte à sa guise. Je le fais à la feuille de boucher, dont je ne me sers jamais pour de la viande – vu mon habileté légendaire, c’est bien trop dangereux pour moi !

6AFA6277-B722-4BA2-9C6A-D8069CE1FBC0

5. Cuire entre 30 et 35 minutes, en gardant à l’esprit que la farine de sarrasin donne un résultat plus foncé que la farine de blé.  Sortir, et faire glisser le papier cuisson sur une grille pour laisser refroidir. Il ne reste plus qu’à détacher les biscuits les uns des autres avant de les présenter à ses invités !

BED14638-F3C2-470A-8371-C9E782F8A646

NOTE : Ces biscuits se conservent très bien plusieurs jours sans perdre de leur qualité gustative. Alors inutile de stresser en voulant les faire à la dernière minute ! Et lorsqu’il m’en reste, il m’arrive d’en glisser quelques-uns dans ma voiture dans un bocal avec mes amandes de survie 😉. Chut !

img_5098-1
biscuits apéritif aux graines de pavot
Publicités

34 commentaires

    1. D’accord à 100% sur Internet: C’est un gros défaut à rectifier, surtout avec tous les blogs culinaires existants!
      On a tous un truc qui ne nous aime pas, Gilles 😩 Sans sésame, cela fait tout simplement des biscuits salés au cumin très mangeables aussi 😊
      Bonne soirée, bonne fin de semaine. Bientôt la quille???

      Aimé par 1 personne

  1. Tu sais rendre les apéritifs bien gourmands avec ces biscuits salés !
    Il me semble que les alcools blancs n’ont pas de sulfites. Macérés avec des fruits, cela pourrait rendre les apéritifs plus festifs pour ta moitié.
    Bonne soirée, bisous.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Carole pour ta contribution. Je ne sais pas exactement ce que tu entends par « alcools blancs ». Si tu parles d’alcool de fruit (comme la poire) alors le problème viendra du sucre; si tu penses au rhum, alors en plus il risque d’avoir un ajout de colorant caramel, et pas forcément signalé!
      http://durhum.com/saccharhum/
      Quant à la vodka, je n’en parle même pas: elle peut être élaborée à partir d’à peu près n’importe quoi!
      Il faudrait que nous fassions nous-mêmes notre alcool de poire ou de prune… Pas de chance, le droit de bouilleur de cru dans la famille s’est éteint avec mon grand-père…
      Cette intolérance (et ta remarque) m’amène à faire des recherches et les réponses sont rarement pour me plaire… Heureusement, on peut très bien vivre sans alcool. Vive le jus de légumes 😄!
      J’espère que tu vas bien. Passe une bonne journée, bisous ☀️

      Aimé par 2 personnes

    1. Il faut toujours prévoir les petits creux… et j’en ai souvent – toutes les trois heures comme les bébés 😄
      Merci Eveline. Le week-end a été bien occupé: je coache mon papa (88 ans cette année) sur sa toute nouvelle tablette!

      J'aime

      1. L’un des tout premiers mails que mes parents ont reçus venait de ma fille, avec une vidéo de la neige devant leur maison. Mon papa en était tout ému. Bisous du Bourbonnais en un début de matinée pluvieux… Vive le sèche linge ☔️

        J'aime

    1. Merci pour ton commentaire. Tu es la deuxième à me signaler un problème d’incompatibilité personnelle avec le sésame… Cette semaine j’essaie une version avec des graines de pavot.

      J'aime

  2. miam miam, ça fait envie ! C’est bien de poser des questions à ces entreprises pour savoir ce qui se manigance au niveau de l’alimentaire. J’apprends à faire attention aux produits en faisant mes courses. Moi aussi j’adore les crevettes 😉 Bisous bretons, excellent weekend Joëlle 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Fred. Je vais relancer Picard, toujours sans retour de leur part. Et je n’oublie jamais de remercier quelque soit la réponse reçue 😊. Bonne semaine, bises de mon coin de terre où il a fallu allumer la cheminée hier…

      Aimé par 1 personne

  3. Super recette, je la note précieusement, car j’adore faire des petits biscuits salés pour l’apéritif. J’ai prévu de faire des petits cookies salés aux noix/gorgonzola prochainement, aussi. Mais en tout cas, ta recette de sablé me plaît bien : par contre, la dernière fois, j’ai eu envie de faire des petits sablés au romarin (j’adore ça), je ne sais pas ce que j’ai fichu, je crois que je me suis trompée en mesurant l’huile, j’ai crée une texture encore inconnue jusqu’à présent !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s