tarte salée chou-rave et carotte (sans gluten ni produits laitiers)

(PLEASE NOTE : this recipe is available in English here.)

Nos « bretons » sont ici, quel bonheur de cuisiner pour une tablée de quatre ! Le week-end passé, j’ai fait venir mes parents pour un café et mon framboisier. Mon gâteau est prévu pour 9 convives « raisonnables », mais tout le monde en a repris, sauf mon papa (toujours sage et raisonnable, lui!)… Il n’en est pas resté. J’en ai profité pour refaire quelques photos pendant la préparation, que j’ai insérées à ma recette. J’étais sous haute surveillance :

IMG_3812
Rena-chan perchée sur son poste d’observation

Hier soir, c’est une tarte salée que nous avons mangée. Même si les petits pois ont commencé à faire de jolies pousses dans le jardin, je n’en ai pas encore trouvé de frais sur le marché.

IMG_3848
Rien de très extraordinaire, notre jardin… Mais il a le mérite d’exister! Les petits pois « nains » sont loin d’être dans nos assiettes!

Comme j’essaie de faire encore avec les légumes à ma disposition sur les étals du nord de l’Auvergne, c’est de chou-rave et de carotte d’hiver que ma tarte se compose, inspirée il y a quelque temps déjà par celle-ci. La pâte est sans gluten et faite maison. Comme j’ai de la farine de millet à utiliser urgemment (la date sur le paquet est dépassée ^^) c’est elle, au lieu de ma farine chouchou, la farine de teff, qui me sert de base en ce moment, et je n’en suis pas déçue. Quand je fais cette tarte salée, au lieu de plusieurs œufs comme dans une quiche traditionnelle, je n’en utilise qu’un seul pour lier le tofu soyeux. Ça tombait bien, les autres étant partis dans le framboisier !

Ingrédients (pour 1 tarte de 22 cm de diamètre)

IMG_3850

1 pâte à tarte sans gluten maison congelée, donc à faire jusau’à 2 semaines à l’avance (ma préférée ici)

– 1 chou-rave (entre 200 et 300 g, pas plus)

– 1 carotte bio (environ 100 g), simplement lavée et brossée

– 1 œuf

– 1 cc de moutarde bio au vinaigre d’alcool (si vous la tolérez ; certaines personnes tolèrent également celle au vinaigre de cidre, mais ce n’est pas le cas de ma Moitié)

– 240 g de tofu soyeux (ceux qui ont le droit aux produits laitiers peuvent mettre de la crème ou du fromage blanc)

– 1 cc de sel marin non raffiné

poivre blanc du moulin (facultatif)

Préparation:

(Préchauffer le four à 185°C / 365°F, chaleur tournante, ou bien 200°C / 290°F

1. Faire cuire la pâte à blanc pendant 25 à 30 minutes. Comme elle est surgelée, inutile d’y placer des poids ou des haricots ; elle conservera sa forme. La pâte doit être vraiment cuite avant de la garnir.

2. Pendant la cuisson de la pâte, éplucher le chou-rave et le passer à la grosse râpe. Le mettre dans une poêle à feu moyen afin de le dessécher. Lorsqu’il perd son aspect translucide et qu’il commence à sentir bon, couper le feu.

3. Râper la carotte à la grosse râpe et l’ajouter au chou-rave.

4. Battre l’oeuf avec le tofu soyeux, la cc de sel, le poivre et la cc de moutarde si vous y avez droit (si vous n’en mettez pas, je vous conseille d’ajouter un peu plus de sel que prévu). Un mixeur plongeant permet de le faire en un rien de temps et de façon homogène ; je ne m’en prive pas ! Y introduire les légumes et bien mélanger.

5. Ajouter cet appareil au fond de tarte précuit et poursuivre à même température de 20 à 30 minutes. La quiche doit être légèrement dorée. On peut vérifier la cuisson en appuyant le dos d’une cuillère sur le dessus : rien de doit couler.

IMG_3778
Le fond de tarte doit avoir pris de la couleur avant d’être garni.
IMG_3780
avec la garniture, avant cuisson
img_3785
Prête à être déguster!

Se mange chaud, froid, ou réchauffé ! Bon appétit à tous, et bon week-end pascal!

Advertisements

14 commentaires

  1. Jeudi au marché j’ai vu les premiers petits pois qui venaient de Béziers, 12 euros le kilo, je vais attendre un peu que le prix baisse.
    Merci pour la recette, je salive.
    Je vais donner le lien de ton blog à une amie, il se pourrait qu’elle fasse une intolérance aux sulfites. Quels sont les symptômes chez ta moitié ?
    Bon week-end de Pâques, bisous.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Carole 🙂. Les symptômes de l’intolérance aux sulfites sont variables d’une personne à l’autre, mais souvent, comme pour ma Moitié, il y a des migraines, des paupières qui gonflent, des yeux qui larmoient, une transpiration inexpliquée, de l’asthme. D’autres se plaignent de tachycardie, de polypose nasale, de perte de l’odorat. Je conseille à ton amie d’aller sur le site de Bertrand Waterman dans un premier temps, et je te remercie d’avoir pensé à lui communiquer l’adresse de mon blog. En fait je pense que ceux qui ont des problèmes avec les sulfites sont plus nombreux que l’on ne pense. Mais comme les symptômes ne se déclenchent qu’après plusieurs heures, même parfois une journée ou deux, c’est difficile de faire le lien entre ce que l’on ressent et ce que l’on a ingéré — nourriture ou médicaments.
      Bonnes fêtes de Pâques à toi, gros bisous!

      Aimé par 1 personne

  2. j’aime les tartes comme celle que tu nous propose là. C’est sous cette forme que je mange le plus de légumes. Le chat est adorable mais Malzenn m’empêcherait de le caresser car elle est très jalouse 😉 malzenn et les chats c’est loin d’être une divine idylle loll Bon weekend de Pâques Joëlle ! Bises bretonnes 🙂 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s