cake aux canneberges / cranberries (sinon aux framboises), à la farine de souchet

J’avais promis à un gourmand (il se reconnaîtra!) de publier une recette de cake d’hiver. Je n’aime pas manquer à mes promesses, mais je suis un peu embêtée : pour réaliser ce gâteau, un grand classique Outre-Atlantique, j’emploie des canneberges fraîches (et non des cranberries séchées) que j’achète en novembre – décembre et que je garde au congélateur. Or, je crains que pour vous ce ne soit plus compliqué : ce n’est plus la saison et je ne suis pas sûre que vous en trouviez en magasin… Alors je viens de tester une version framboises ; ce n’est pas pareil, mais c’est bon aussi !

Les canneberges / cranberries et moi, c’est une longue histoire. Pour motiver certains collégiens plus intéressés par le monde agricole que par des cours d’anglais « classiques », je leur avais expliqué, dans la langue de Shakespeare et à grand renforts de photos trouvées sur un site de production, la culture et surtout la récolte de ces baies nord-américaines riches en vitamine C. (Les marins en prenaient pour éviter le scorbut.) Elles poussent, un peu comme les groseilles, sur des arbrisseaux. Au moment de la récolte, passé les premières gelées, on inonde les champs de canneberges, puis une machine munie de pales passe pour battre l’eau, détachant les baies des tiges. Or, à l’intérieur de ces petites billes dures se trouvent 4 petites poches d’air… Les canneberges flottent sur l’eau, et il ne reste plus qu’à râtisser le champ ! L’emploi de la voix passive était passé sans douleur avec cette leçon qui avait eu un succès fou : des années après, les anciens élèves rencontrés en ville m’en parlaient encore ! J’avais aussi bien évidemment apporté les fameuses baies en classe pour qu’ils les observent, et aussi un « cranberry nut bread » pour qu’ils goûtent ! 

Pour les curieux, voici en lien une vidéo qui explique comment sont cultivées et récoltées ces baies.

J’ai adapté la recette classique, celle que j’avais dans mon précieux « The New York Times Cookbook », de Craig Claiborne (édition 1990!) pour une version sans gluten et moins sucrée que l’originale. Si vous voulez en savoir plus sur la farine de souchet, que j’emploie ici, j’en ai parlé dans ma recette de gâteau au citron bergamote.

Enfin, pour ceux qui craignent pour leur ligne, je vous suggère d’aller sur le blog de Vally: elle propose régulièrement des vidéos efficaces (comme celle-ci, j’ai testé!) pour vous faire brûler les calories emmagasinées! De toute façon, je vous rappelle qu’il s’agit d’un gâteau qui est encore meilleur quand on le partage, que ce soit avec ses collègues, ou en famille avec ses nièces 😉 ! Et vous pouvez également le garder jalousement dans votre congélateur jusqu’au prochain cake, la prochaine tarte, ou les prochains muffins 😁 …

Ingrédients (pour 1 cake)

img_3501

50 g de noisettes bio, non traitées

4 CS (60 g) de margarine non-hydrogénée (ou du beurre à température ambiante si vous le tolérez)

– 180 g de sucre de canne blond non raffiné

– 1 œuf

– 1 ou 2 oranges non traitées, de préférence bio, lavées

160 g de farine de riz

– 70 g de farine de souchet, PAS PLUS : au-delà de cette quantité, le côté « graveleux » du souchet prend le dessus. Désolée pour ce terme, c’est la traduction de l’anglais « gritty », mot qui me parle davantage…

1/2 cc de tégument de psyllium blond (qui sert de liant), de préférence moulu

– 1/2 cc de bicarbonate alimentaire

– une pincée de sel marin non raffiné et sans additif

140 g de canneberges, fraîches ou surgelées (pas la peine de les décongeler), ou bien 200 g de framboises, fraîches ou surgelées

Préparation:

1. UNE HEURE À L’AVANCE, commencer par presser le jus des oranges ; le réserver au frigo et mettre les oranges évidées au congélateur.

2. Concasser grossièrement les noisettes.

3. A part, mélanger les ingrédients secs : les farines, la 1/2 cc de psyllium, la 1/2 cc de bicarbonate et la pincée de sel.

4. Préchauffer le four à 175°C / 350°F, chaleur traditionnelle.

5. Dans un grand bol, battre ensemble la matière grasse, le sucre, et l’œuf. Si vous faites un cake aux canneberges et non aux framboises, vous pouvez ajouter environ 1 cc de zeste râpé des oranges. Bien plus facile à faire quand la peau a raidi au congélateur !

6. Ajouter alternativement le mélange de farines et 125 ml du jus d’oranges pressées.

7. Terminer en ajoutant les noisettes concassées, puis les framboises ou les canneberges que j’entaille avant de les mettre dans la pâte. On peut les laisser entières, mais alors les poches d’air les font éclater sous l’effet de la chaleur. Vous faites comme vous voulez !

img_3505

8. La cuisson est longue : 1h 35 mn (a little less, only 1h 30 mn, if using an American bread loaf pan). Couvrir dès que le cake a pris une jolie couleur, au bout de 40 minutes environ. Bien laisser refroidir avant de le découper en tranches.

Advertisements

18 commentaires

  1. Que ton article me plait, gourmand et instructif! Merci Joelle… Les cranberries sont magnifiques et c’est vrai qu’ici j’en vois jamais en version fraîche. Tu as peut-être une piste? Ça ne m’étonne pas que tes élèves soient très intéressés, ce film est une mine! À bientôt et belle journée. Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup, Cat, heureuse que cela t’ait plu! Les cranberries fraîches, ici (en Auvergne) je les trouve à Grand Frais entre octobre-novembre et janvier. Mon magasin habituel étant fermé depuis deux semaines pour des problèmes techniques, je n’ai pas pu vérifier s’ils en avaient encore. Je crois que des magasins comme Monoprix en proposent eux aussi. C’est une baie que j’aime beaucoup, qui cuite donne un peu la même sensation en bouche qu’une cerise, avec un goût plus acidulé. En comparaison, la framboise s’écrase à la cuisson. Dis-moi si tu en trouves. De toute façon je ferai une piqûre de rappel à l’automne prochain 😉
      Très bel après-midi, à bientôt !

      Aimé par 1 personne

      1. Je ne vais jamais à Grand frais, je n’en pense pas que du bien MAIS si on y trouve des cranberries alors je vais faire une exception 😀
        Ou alors je vais devoir faire un tour au Canada !!!! 😉 zut alors! Bisous

        Aimé par 1 personne

      2. Je n’y vais que très rarement maintenant, juste pour les ingrédients introuvables ailleurs (en tout cas pour moi): bâton de citronnelle, par exemple, et les cranberries, of course! Bisous!

        Aimé par 1 personne

  2. Merci Joëlle pour toutes les explications. Je comprends mieux pourquoi on voit régulièrement des photos de canneberges en train de flotter dans l’eau.
    Frédéric a bien de la chance, une recette rien que pour lui 😉
    Il me plait beaucoup ce cake.
    Bonne journée, bises.

    Aimé par 2 people

    1. Tu as trouvé sans peine de qui je parlais, Carole 😄!
      J’espère que toi aussi tu pourras dénicher cette baie à l’automne prochain. Elle se conserve très bien au congélateur pendant un an, temps que tu sauras mettre à profit en imaginant pour nous d’autres façons de la cuisiner ! Je compte sur toi 😉!
      Traditionnellement ces baies accompagnent la dinde de Thanksgiving en version cuite et sucrée, un peu comme un chutney. Personnellement, ce n’est pas ainsi que je la préfère.
      Bon après-midi, Carole. Plus de vent chez toi? Ici il fait gris.

      Aimé par 2 people

      1. Le principal intéressé n’a pas encore laissé de message 😀
        J’aime la canneberge séchée, je ne l’ai jamais goûté en pleine saison. A faire…
        Le vent est revenu et il fait grand soleil.
        Bisous.

        Aimé par 2 people

  3. Coucou Joëlle ! excellent 🙂 voilà une recette qui me plais beaucoup. Cela à l’air divin surtout pour le gourmand que je suis et qui te remercie chaleureusement pour ce clin d’œil très sympa ! oui je me suis reconnu et puis ta référence à mes nièces m’a fait tilt. J’ai repris mes marches avec Malzenn qui est gourmande, elle aussi, comme son maître. Passe une belle soirée ! et encore merci pour ce partage cool 😉 Bisous de Bretagne pour toi Joëlle 🙂 🙂

    Aimé par 2 people

    1. Je suis contente de t’avoir fait plaisir, même si cela ne reste qu’un gâteau virtuel pour l’instant… Nous partons pour la Bretagne dans dix jours; j’emporte un morceau de cake à partager avec toi et Eveline?
      Bisous à toi et un gros câlin à Malzenn!

      Aimé par 1 personne

      1. avec plaisir 😉 c’est tellement gentil de ta part ce clin d’œil ! un plaisir d’échanger avec toi Joëlle 🙂 merci pour Malzenn qui je l’espère ne va pas me réveiller comme toutes les nuits ou presque pour son petit pipi.. j’ai l’impression d’avoir un bébé à la maison loll Bisous Joëlle 🙂 😉

        Aimé par 2 people

  4. Ici au Québec, on trouve des canneberges surgelées à l’année ! 😉
    Le mariage des canneberges avec le sirop d’érable ou le miel est vraiment gagnant, tout comme celui des canneberges avec les clémentines, les oranges ou le citron.
    J’adore les canneberges, et ça fait longtemps que je ne les ai pas cuisinées en dessert. Tu me donnes envie de m’y mettre. 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s